Les ODD ont 4 ans... plus que 10 restants pour les atteindre !

Les ODD ont 4 ans... plus que 10 restants pour les atteindre !

Le 25 septembre marque le quatrième anniversaire de l’adoption des Objectifs de Développement Durable (ODD) par les 193 pays siégeant aux Nations Unies. Retour sur cette quatrième année au travers de temps forts à l’ONU.

 

1 - Forum Politique de Haut-Niveau (High Level political Forum) pour le développement durable 

Ce forum est la plate-forme de suivi annuel de l’Agenda 2030. Pour la première année, les chefs d’État et de gouvernement se sont retrouvés pour faire le point sur les avancées, en marge de la 74ème Assemblée générale de l'ONU. En préparation de ce HLPF, le rapport 2019 de l'ONU sur les ODD pointe deux enjeux déterminants de notre époque :

  1. Les changements climatiques
  2. L’inégalité croissante entre les pays et à l’intérieur des pays

Pour la première fois également et à la demande de l'ONU, un rapport d'experts et de scientifiques indépendants sur les ODD a été publié. Aucun Etat n'est intervenu dans son contenu. A retenir :

  1. Urgence : la trajectoire actuelle ne permettrait pas d’atteindre les ODD, voire elle serait en régression
  2. Les interactions entre les ODD seraient plus importantes que chaque ODD pris séparément
  3. Importance des partenariats publics/privés
  4. Importance de la science de la durabilité

 

2- Implication du secteur privé lors de la 74ème Assemblée générale de l’ONU 

En marge de la 74ème Assemblée générale de l’ONU, plus de 400 PDG ou dirigeants se sont joints aux chefs d’État et de gouvernement et membres de la société civile à l’occasion du UN Global Compact Leaders Week 2019 du 23 au 26 septembre 2019. 

36 entreprises ont été reconnues Global Compact LEAD par le siège. Elles se distinguent par un haut niveau d’engagement auprès du Global Compact et de ses 10 principes, en étant impliqués dans au moins deux plateformes d’action et en reportant au niveau GC Advanced du Global Compact, le plus haut niveau de différenciation. Bravo aux 6 entreprises françaises reconnues : Danone, L’Oréal, Pernod Ricard, Schneider Electric, Suez et Total.

Le SDG Business Summit a été marqué par l'intervention de Paul Polman Vice-Président du Global Compact. Extraits (vidéo complète ici) :

"Le coût de l’inaction est plus grand que celui de l’action. Sur le climat, il s’élève à plus de 5 000 milliards de dollars. Notre système déficient de production alimentation, qui cause de la déforestation, la faim dans le monde, et le gaspillage alimentaire, coûte 7 000 milliards de dollars. Et pourtant, nous sommes paralysés ! Que diable sommes-nous en train de faire ? Quelle situation bizarre ? Nous devrions plutôt utiliser cet argent pour résoudre les problèmes [...] seuls 1 500 milliards de dollars sont disponibles sur les 3 000 à 5 000 milliards nécessaires [pour financer les ODD]",

Durant cette semaine, le siège du Global Compact a également lancé trois «Initiatives à impact mondial» (Global Impact Initiatives) autour :

  • Du climat : le siège appele les entreprises à fixer des objectifs scientifiques permettant de limiter le réchauffement de la planète à moins de 1,5 ° C et  les incite à viser des émissions nettes nettes d’ici 2030, en lien avec l'initiative Science-based Targets (Global Compact, CDP, WWF, WRI). 87 entreprises se sont déjà engagé à aligner leur stratégie climat avec l’ambition 1,5°C. Bravo à nos membres : Orange, SodexoSchneider Electric, Danone, L'Oréal, Suez et Saint- Gobain.
  • De l'égalité entre les sexes : 200 ans seraient nécessaire pour l'atteindre dans le monde. Face à ce constat, le siège lancera en 2020 l'initiative Target Gender Equality, qui vise à accompagner les entreprises à définir et mettre en oeuvre des objectifs ambitieux en matière de représentation et de leadership des femmes tout au long de la chaîne de valeur, en s'appuyant sur les Women Empowerment Principles (WEPs - Global Compact - ONU Femmes).
  • Des ODD : avec SDG Ambition (Ambition ODD)

 

3- Et la France dans tout ça?

 

Dans la perspective du HLPF de 2019 au Sommet des Nations Unies du mois de septembre, la Feuille de route de la France pour l’Agenda 2030 du gouvernement français a été présentée le 20 septembre dernier par Mme la Ministre Elisabeth Borne devant l’ensemble des acteurs de la société, engagés pour la mise en œuvre des Objectifs de développement durable. Cette Feuille de route, élaborée de façon concertée et à laquelle le Global Compact France et ses membres ont largement contribué, fixe le cap pour une France entreprenante, solidaire et écologique autour de six enjeux prioritaires. Cette feuille de route intègre,  par ailleurs, des éléments issus du Grand Débat National de début 2019 suite à la crise des "Gilets jaunes".

Cette feuille de route fixe le cap pour les années à venir et se trouve structurée autour de six enjeux prioritaires :

  1. Agir pour une société juste en éradiquant la pauvreté, en luttant contre toutes les discriminations et inégalités et en garantissant les mêmes droits, opportunités et libertés à toutes et à tous

  2. Transformer les modèles de sociétés par la sobriété carbone et l’économie des ressources naturelles, pour agir en faveur du climat et de la planète et de sa biodiversité?

  3. S’appuyer sur l’éducation et la formation tout au long de la vie pour permettre une évolution des comportements et modes de vie adaptés au monde à construire et aux défis du développement durable

  4. Agir pour la santé et le bien-être de toutes et tous, notamment via une alimentation et une agriculture saine et durable

  5. Rendre effective la participation citoyenne à l’atteinte des ODD, et concrétiser la transformation des pratiques à travers le renforcement de l’expérimentation et de l’innovation territoriale

  6. Œuvrer au plan européen et international en faveur de la transformation durable des sociétés, de la paix et de la solidarit

Cette feuille de route propose ainsi d’accélérer les trajectoires de progrès pour faire évoluer notre société vers un modèle à la fois plus prospère, plus inclusif et plus respectueux de notre environnement, afin que la France soit au rendez-vous des Objectifs de développement durable en 2030.

Encadré

"Une délégation de membres du Global Compact France à l’AG ONU "

Afin de porter la voix des PME au siège du Global Compact des Nations Unies (UNGC) à New York, nous avons, pour la première fois, composé une délégation de 6 PME/ETI membres de notre réseau. Lors de ce voyage, réalisé à l’occasion du sommet des Nations Unies la semaine du 23 septembre, les entreprises ont pu échanger avec le consulat français à New York, le Commissaire général au Développement Durable, le Haut-Commissaire à l’ESS, plusieurs représentants du siège du UNGC, et des PDG de grandes entreprises comme celui de Schneider Electric (qui siège au board du UNGC) ou de Suez. Les échanges ont principalement porté sur la place des PME/ TPE au sein de l’initiative, de l’appropriation des ODD par ces dernières et de la relation entre donneurs d’ordre et sous-traitants.

 

 


 

Pour aller plus loin

Retour aux articles
Publié le 30 Sept. 2019