Résultat du Baromètre - les nouvelles frontières de la responsabilité sociétale

Résultat du Baromètre - les nouvelles frontières de la responsabilité sociétale

 

                            

Paris le 8 septembre 2016,                                                                        

Le Global Compact France, Havas Paris, CSA Research et L'Express publient ce jour les résultats d’une étude intitulée "Les nouvelles frontières de la responsabilité sociétale en entreprise : un modèle au service de la performance ?". Réalisée sur la base d’un sondage mené auprès de 192 entreprises, l’étude prospective analyse la place de la responsabilité sociétale en entreprise : quels sont ses bénéfices ? Quels sont les freins et leviers ? A quel point la démarche de responsabilité sociétale transforme le modèle économique des entreprises ? Sur quels acteurs s'appuient-elles ? Sur quelles grandes problématiques sociétales les entreprises estiment avoir un rôle à jouer ?

Enjeu incontournable pour l’avenir, la responsabilité sociétale semble aujourd’hui bien intégrée à la stratégie globale des entreprises, en premier lieu par les métiers qui relèvent du contrat de base : l’environnement, les économies d’énergie, la gestion des ressources humaines. Au-delà des bénéfices en termes d’image et alors même qu’elle n’est pas encore source de profits tangibles, les entreprises ont bien compris qu’il en allait de leur pérennité. Ainsi, la responsabilité sociétale constitue-t-elle le sens de l’histoire. Pour la majorité d’entre elles, la responsabilité sociétale est susceptible de transformer leur modèle économique quand, pour les plus pionnières, la RSE est déjà devenu un facteur de transformation allant jusqu’à donner naissance à de nouveaux produits et services. Devenue hautement stratégique, la RSE est devenue un service dédié sous la responsabilité de la direction générale quand elle ne relève pas plus directement de ses missions. Les clients et consommateurs mais aussi les collaborateurs et les fournisseurs incarnent les partenaires clés d’une démarche aboutie. Toutefois de nombreux freins à la mise en œuvre d’une politique de RSE demeurent comme l’absence de visibilité sur la création de valeur future, le manque de temps, les mentalités ainsi que les coûts. Interrogées sur leur pouvoir d’agir, les entreprises estiment avoir un rôle à jouer en premier lieu sur la place des femmes dans la société, l’emploi des jeunes, le chômage puis le changement climatique.

Réalisée en ligne entre le 10 et le 24 mai 2016 l'enquête de 18 questions a sondé 192 répondants (PDG, DG, Directeur de la communication, Directeur de la RSE) dont 156 entreprises signataires du Global Compact des Nations-Unies, 46 entreprises de moins de 50 personnes, 111 de plus de 250 personnes et 45 de plus de 10 000 personnes.
 
Retrouvez le dossier de presse complet de cette étude ci-dessous, ainsi que l'article du blog.
 
DOSSIER DE PRESSE                             BLOG

 

 
Retour aux articles
Publié le 08 Sept. 2016
  • Global Compact France
  • RSE