Retour sur l'étape Strasbourg du Tour de France PME 2017 : PME et changements climatiques : quels enjeux, quelles réponses ?

Retour sur l'étape Strasbourg du Tour de France PME 2017 : PME et changements climatiques : quels enjeux, quelles réponses ?

Pour la première étape de l’année du Tour de France PME, le Global Compact France organisait une conférence dédiée aux PME et à l’Objectif de Développement Durable #13 : Mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques à Strasbourg. Cet évènement fut l’occasion de revenir sur les enjeux des changements climatiques pour les PME et de découvrir les actions concrètes réalisées par 5 entreprises locales. Le Global Compact France remercie chaleureusement tous les intervenants et participants.


OUVERTURE

Charlotte Frérot, Secrétaire générale du Global Compact France, a introduit l’évènement en rappelant le contexte des Objectifs de Développement Durable de l’ONU (ODD), agenda universel offrant une vision du monde idéal à horizon 2030. Elle a appelé tous les acteurs à se mobiliser autour de ces objectifs, à se les approprier et à montrer la voie. C’est dans cette perspective que les ODD constituent le fil conducteur du Tour de France PME. En effet, le Global Compact France souhaite initier un mouvement national en mobilisant les acteurs sur tous les territoires, en favorisant partenariats et les partages de bonnes pratiques. La plateforme Global Impact+, lancée le 31 janvier dernier et permettant partage et valorisation d’engagements et bonnes pratiques en lien avec les ODD, consolide cet élan.

Florence Rudolf, Sociologue de l’environnement et coordinatrice du projet Clim’Ability, a souligné le caractère transversal du changement climatique, loin de se cantonner à l’ODD 13. Le projet de recherche Clim’Ability, cofinancé dans le cadre du programme INTERREG « Rhin Supérieur », vise ainsi à fournir les appuis nécessaires aux entreprises pour la prise en compte des changements climatiques locaux. L’objectif consiste à développer des outils d’autodiagnostic et à définir des stratégies d’action pour aider les entreprises dans cette adaptation.

Anne-Marie Jean, Vice-présidente de Idée Alsace, est revenue sur la nécessité de mobiliser les entreprises et de les accompagner afin de limiter la hausse des températures en dessous de la barre des 2°C, comme préconisé par l’Accord de Paris. Idée Alsace, réseau régional d’acteurs engagés pour le développement responsable des entreprises et des territoires, a ainsi pour objectif de promouvoir les bonnes pratiques des acteurs régionaux en fédérant, accompagnant et valorisant ses 106 membres dans le Grand Est.

  


INTRODUCTION

Michel Schneider, Climatologue chez Météo France, a illustré l’ODD 13 relatif aux changements climatiques par un exemple concret : les vagues de chaleur observées en France dans les dernières années. Les séries d’observations de Météo France montrent une hausse des températures moyennes de 1,4°C depuis 1900 ainsi qu’une accentuation sensible au cours de ces 3 dernières décennies. Les observations locales en Alsace confirment à l’échelle régionale ce diagnostic national.Partant de ce constat, on peut s’interroger sur ce que nous disent les simulations climatiques quant à l’évolution de ces évènements dans les années futures. En se basant sur les scénarios de référence du GIEC (Groupe International d’Experts sur le Climat), la température continuera à augmenter d’ici à la fin du siècle. Selon ces modèles, les vagues de chaleurs seraient également de 5 à 7 fois plus nombreuses qu’aujourd’hui au milieu du siècle et auraient lieu sur des périodes plus étendues.

 

 

 

 

 


TÉMOIGNAGES DE PME
 

Face à ce constat, 5 représentants de PME sont venus présenter leurs solutions et réalisations contribuant à l’ODD 13 dans le Grand Est. Ces acteurs engagés montrent qu’il est possible d’agir à son échelle pour contrebalancer au mieux les scénarios plutôt pessimistes de la science :

Arnaud Boyer, Directeur développement et ingénierie du Réseau CUA, a exposé le triple engagement de sa société : contribuer significativement à la stratégie de la collectivité, privilégier la sobriété énergétique et répondre aux enjeux sociétaux de la transition énergétique. Cette entreprise d’économie mixte œuvrant pour la desserte de gaz naturel sur le territoire a ainsi choisi de redéfinir sa stratégie pour répondre à des enjeux mondiaux, européens, français et alsaciens. Le Réseau CUA s’est concentré sur le développement des infrastructures, la performance énergétique et le choix d’énergies renouvelables locales. Le réseau de chaleur du Wacken à Strasbourg, alimenté à 87% en énergies renouvelables, en est un bon exemple. L’efficacité de ce réseau repose sur l’utilisation de combustibles innovants en France comme la rafle de maïs. Ce déchet agricole est racheté aux agriculteurs, utilisé dans différentes chaufferies et valorisé puisque les cendres sont restituées aux agriculteurs pour enrichir leurs terres agricoles. Il permet l’économie de 7000 Tco2 par an et favorise la réduction des rejets de particules fines. Son impact est également social puisque 90% des prestataires et sous-traitants sont employés localement.

Jacques Lévèque, Directeur général de Resort Barrière de Ribeauvillé et Philippe Meinard, Gérant de Agrivalor énergie, ont présenté le partenariat prometteur né entre leurs deux structures. Le Resort Barrière de Ribeauvillé a ainsi choisi de s’approvisionner en énergie via une solution de méthanisation développée par le réseau Agrivalor pour alimenter son centre balnéoludique. Ce réseau propose en effet des solutions de retour au sol de la matière organique, et comprend 6 plateformes de compostage et une unité de méthanisation. Ce partenariat constitue un bon exemple d’économie circulaire : les déchets organiques sont utilisés comme source de chaleur, et peuvent ensuite constituer des éléments fertilisants.

Jean-François Virot-Daub, Directeur adjoint de Citiz Alsace, a présenté le premier réseau coopératif d’autopartage. Partant du constat que nos voitures restent la plupart du temps immobiles, le réseau Citiz propose une flotte de véhicules partagée par plusieurs utilisateurs pour réduire ce ‘gaspillage’. Ce réseau permet ainsi de louer une voiture en libre-service, près de chez soi et d’adapter son véhicule à son usage ; 210 véhicules et 100 stations sont aujourd’hui disponibles en Alsace Lorraine. Citiz s’insère dans la chaîne des transports et du développement durable puisqu’une seule Citiz remplace 9 véhicules et libère 8 places de parking ! Ce projet permet ainsi l’économie de 1800 tonnes de CO2 par an. Selon Jean-François Virot-Daub, cette initiative a également permis de sensibiliser les utilisateurs à la problématique des changements climatiques et a initié des comportements plus responsables.

Anne-Marie Jean, Déléguée territoriale du Groupe La Poste, est revenue sur l’engagement social et sociétal de l’entreprise. Sa place particulière dans la société confère à La Poste un engagement naturel dans le développement durable. Il est indispensable de mesurer son empreinte environnementale et de réduire et compenser ses émissions. Plus de 50% des tournées sont aujourd’hui effectuées en véhicules électriques et mode doux (piétons et vélos). Le véhicule électrique est le mode de transport jugé le plus pertinent au regard de l’organisation du groupe. En 2008, La Poste a ainsi lancé un appel d’offre pour 10 000 véhicules électriques, remporté par Renault. Cette initiative a permis de faire bouger le marché et d’inciter l’innovation dans ce secteur. Anne-Marie Jean a souligné l’excellente réception des facteurs ; cela prouve que les mentalités évoluent !

   

Un grand merci à nos partenaires locaux de l'événement, Idée Alsace et Clim'Ability, pour la co-organisation et la mobilisation de leur réseaux pour le panel d'intervenants et l'audience. 

  

 TÉlÉcharger le compte-rendu

Photos

LA PLATEFORME GLOBAL IMPACT+

La plateforme Global Impact+ ambitionne de créer un mouvement national promouvant et favorisant l’intégration des ODD par les petites et moyennes entreprises françaises. Intuitif et ergonomique, cet outil offre un recensement et un suivi des impacts des entreprises sur tout le territoire. Accessible en ligne sur actions.globalcompact-france.org, il permet aux entreprises et organisations françaises de :

- partager leurs bonnes pratiques innovantes et ambitieuses en faveur d’un monde meilleu
- rejoindre une communauté engagée et inspirante
- encourager la transformation sociétale grâce à une émulation collective et à des partages d’expériences
- démontrer le leadership du secteur privé français sur le thème des ODD

Des Trophées des meilleures pratiques postées sur la plateforme Global Impact+ seront organisés par le Global Compact France. 

Rejoindre la plateforme Global Impact+ !
76 organisations ont déjà partagé leurs 36 actions sur la plateforme Global Impact+ ! Publiez les vôtres !
 

 

 

Retour aux articles
Publié le 20 Mars 2017
  • PME
  • Tour de France PME
  • ODD 13
  • Changements climatiques