Retour sur le 4e échange européen des réseaux du Global Compact sur les droits humains à Madrid

Retour sur le 4e échange européen des réseaux du Global Compact sur les droits humains à Madrid

 

Les réseaux européens du Global Compact ( Allemagne, Espagne, Italie, France, UK) ont organisé une journée de travail sur les entreprises et les droits humains autour de " La chaîne d'approvisionnement et les  droits humains, au-delà des fournisseurs de premier niveau ". Cet échange de vues entre entreprises européennes s'est déroulé à l'ICEX (Chambre du commerce extérieur d'Espagne).

La nécessité d'une telle réunion est plus qu'évidente, étant donné que plus de 450 millions de personnes travaillent actuellement dans les chaînes d'approvisionnement à travers le monde et que plus de 80% du commerce mondial est lié aux chaînes d'approvisionnement des entreprises multinationales.

La conférence a été ouverte par Alberto Cerdán, directeur général de l'ICEX, partenaire du réseau espagnol du Pacte mondial, Xiana Méndez, Secrétaire d'État au commerce, et Cristina Sánchez, Directrice adjointe du réseau espagnol du Global Compact.

Dans son discours, Madame Méndez a souligné "l'impact positif de la durabilité sur la compétitivité et la preuve que les entreprises qui innovent dans ce domaine développent des avantages concurrentiels importants ainsi qu'une meilleure reconnaissance de la marque".

Madame Sánchez, pour sa part, a souligné "l'importance d'aider les entreprises de nos pays respectifs à partager les pratiques qui nous aideront à améliorer les droits humains", ce qui renforcera le rôle positif qu'elles peuvent jouer partout dans le monde.

Shivani Kannabhiran, Conseillère auprès de l'OCDE sur les chaînes d'approvisionnement responsables, a cadré la journée en insistant sur les avantages de la mise en œuvre de la diligence raisonnable dans la gestion des entreprises, quelles que soient leur taille et leur activité. Ces avantages comprennent la réduction des risques, la gestion de la réputation, l'obtention d'une licence d'exploitation, la facilitation de la participation aux chaînes de valeur mondiales, l'attraction et la rétention des talents, améliorant ainsi la productivité et l'accès aux nouveaux marchés.


Rencontre internationale importante

Cette rencontre internationale, organisée par le réseau espagnol, a lieu l'année où l'on célèbre le 70e anniversaire de la Déclaration des droits de l'homme des Nations Unies. Il s'agit de la quatrième réunion de ce groupe de travail des réseaux européens du Global Compact, qui s'est tenue en 2015 à Milan, 2016 à Genève et 2017 à Londres.

A cette occasion, cette réunion s'est orientée thématiquement sur la chaîne d'approvisionnement, avec les points clés suivants : réduire la complexité hiérarchisée des produits et des catégories de fournisseurs ; définir les attentes et identifier les outils ; impliquer les fournisseurs à différents niveaux. Tout cela avec la présentation d'intervenants externes et d'études de cas intéractives, notamment les cas pratiques d'Iberdrola, Ikea, Shop Direct et Deutsche Telekom.

Ainsi, ont participé à la réunion une cinquantaine de participants, des responsables des réseaux locaux des pays susmentionnés, des représentants du Point de contact national de l'OCDE en Espagne, du ministère des Affaires étrangères et des multinationales de divers secteurs comme Merck, Deutsche Telekom, Siemens, Puma, Evonik Industries, Total, Pernod Ricard, Ikea,  BBVA, Endesa, Iberdrola, Repsol et Telefonica.

Article du Pacto Mundial que nous remercions, traduit et adapté par le réseau français du Global Compact.

 

Retour aux articles
Publié le 17 Sept. 2018
  • Droits de l'Homme