Zoom sur : les Clubs du Global Compact France

Zoom sur : les Clubs du Global Compact France

Réseau local officiel du Global Compact des Nations Unies, le Global Compact France accompagne ses 1 300 membres à s'engager, évaluer, définir, mettre en œuvre, mesurer et diffuser leur stratégie de responsabilité sociétale. Zoom sur les Clubs.

Les Clubs du Global Compact France sont des groupes de travail offrant des espaces de dialogue, de réflexion et d’apprentissage collectif ouvrant la voie aux meilleures pratiques. Les membres y partagent leurs solutions concrètent et bénéficient d'interventions d'experts. Ils sont au nombre de 3 : 

                                    

Retrouvez ci-après plus d'informations sur ces Clubs, les projets des nouveaux/elles président(e)s élu(e)s à la rentrée 2018 et comment les rejoindre.

Le Club GC Advanced et sa nouvelle Présidente - Judith Laloupo, Group CSR Manager, Elior Group

5 ans après son lancement, le Club GC Advanced rassemble désormais 75 entreprises avancées en matière de RSE reportant au niveau GC Advanced (le plus haut niveau de différenciation du Global Compact concernant 8 % des entreprises dans le monde) ou ambitionnant de l’atteindre.

Les rencontres de ce Club apportent aux membres des décryptages d’experts (CNIL, FIR, Vigeo Eiris, CGDD, DG Trésor, Mines ParisTech, etc.) et des bonnes pratiques concrètes d’entreprises autour d’enjeux actuels et émergents de RSE, dans une vision prospective (notation financière et ISR, intégration concrète des ODD, objet social élargi de l’entreprise, performance globale, transparence fiscale, etc). Des sessions de revues par les pairs permettent aussi aux membres de challenger leurs pratiques. Plus d'informations :

Morgane Graffion - Chargée de mission RSE et du Club GC Advanced
morgane.graffion@globalcompact-france.org  - 01 80 48 90 75

 

 

3 questions à Judith Laloupo, Group CSR Manager, Elior Group et nouvelle Présidente du Club GC Advanced

1. Quel est votre parcours ?

Après une formation de juriste en droit international public, de gestion de projets de développement (zone Afrique) et un mastère spécialisé en management du développement durable, j’occupe depuis plus de 12 ans des fonctions en lien avec la responsabilité sociétale des entreprises (RSE). J’ai notamment été chargée de mission évaluation pour le PNUD (Programme des Nations unies pour le développement) au Sénégal puis en charge de projets RSE pour Conforama et BNP Paribas.

Mes études ont coïncidé avec la mise en œuvre Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), qui ont précédé les Objectifs de Développement Durable (ODD) de l’ONU et l’appel à l’implication des entreprises en matière de responsabilité sociétale avec la création du Global Compact, que j’ai suivi dès le début de ma vie professionnelle, convaincue de son bien-fondé.

C’est en 2008 que j’ai rejoint Elior Group pour y co-créer la démarche développement durable. Dix ans plus tard, je suis aujourd’hui Group CSR Manager de ce Groupe de restauration et de services qui compte 127 000 collaborateurs et collaboratrices dans 16 pays et a réalisé 6,422 Md€ de chiffre d'affaires en 2017.

2. Que représente le Global Compact pour Elior Group ?

Elior Group est membre du Global Compact des Nations Unies depuis 2004 et qualifie sa Communication sur le Progrès (COP) au niveau GC Advanced depuis 2016. La RSE au sein d’Elior Group entre désormais dans une troisième phase en intégrant les enjeux RSE au modèle économique, au travers de la stratégie The Elior Group Positive Foodprint Plan lancée en 2016. Cette stratégie a été construite en 2015, au moment de l’adoption des 17 ODD de l’ONU. C’est donc tout naturellement que nous les avons intégrés.

L’appel lancé par Kofi Annan en 2000 associé à la création du Global Compact doit résonner concrètement dans les activités de chaque fonction et pour l’ensemble des équipes. Nos actions doivent s’inscrire dans cet engagement d’aider le Global Compact France à porter et à vulgariser ses 10 principes et les ODD.

3. Quels projets pour le Club GC Advanced ?

Elior Group s’investit dans ce Club depuis sa création en 2014. Dans le cadre de mon mandat de deux ans, je souhaite contribuer à renforcer la notoriété du Global Compact France, des ODD et du Club GC Advanced. Pour ce dernier, l’ambition est notamment de :

  • favoriser une meilleure connaissance et coopération entre membres (PME et grands groupes),
  • pérenniser et développer cet espace d’échange et de réflexion entre pairs,
  • mobiliser les membres autour de projets communs,
  • transformer l’apport des experts et des membres en actions concrètes et communes.

C’est un honneur de présider ce Club rassemblant 75 entreprises ambitieuses. Cela a du sens aujourd’hui pour Elior Group étant donné son soutien historique au Global Compact. Cette présidence permettra de réaffirmer l’importance de cette initiative, en interne comme en externe.

Le Club Droits Humains et sa nouvelle Présidente - Emmanuelle Mercier, Coordinatrice RSE, La Redoute

La thématique des Droits Humains couvre directement 6 des 10 Principes du Global Compact des Nations Unies et est au coeur de l'actualité (loi sur le devoir de vigilance, discussion OIT sur le travail décent dans les chaines d'approvisionnement, projet de Traité Droits Humains contraignant de l'ONU pour les entreprises, etc.). 

Vous souhaitez mieux maîtriser les risques Droits Humains liés à vos activités ? Rejoignez le Club Droits Humains du Global Compact France, un espace d'échange et d'expertise destiné à nos membres pour progresser ensemble sur ce thème. Ce Club, lancé en 2016, compte près d'une soixantaine de participants issus d'organisations de toutes tailles et secteurs. Il couvre aussi les questions liées au travail, au dialogue social et à la diversité. Plus d'informations :

Anthony RATIER - Responsable Droits Humains et ODD et du Club Droits Humains
anthony.ratier@globalcompact-france.org  - 01 80 48 90 72 

 

  

3 questions à Emmanuelle Mercier, Coordinatrice RSE, La Redoute et nouvelle Présidente du Club Droits Humains

Quel est votre parcours ?

Formée en administration publique et ressources humaines, j’ai d’abord rejoint La Redoute en tant que chargée de projets RSE dans le cadre de mon alternance. J’ai ensuite occupée un poste de chargée de projet en développement RH au sein de Lyreco. Je suis aujourd’hui coordinatrice des projets RSE à La Redoute, je déploie la stratégie RSE de l’entreprise et coordonne les projets de développement durable. 

Que représente le Global Compact pour La Redoute ?

La Redoute adhère au Global Compact depuis 2017 et cet engagement est essentiel pour la politique RSE de La Redoute. Adhérer à une démarche mondiale, c’est chercher à progresser continuellement en suivant des objectifs ambitieux communs avec les autres membres. Nous pouvons ainsi agir, à notre mesure, pour le développement durable. Le Global Compact représente pour nous un challenge cohérent avec nos valeurs : ambition, créativité, exigence. 

Quels projets pour le Club Droits Humains ?

La Redoute considère que les actions RSE que mènent les entreprises touchent également au sujet des Droits Humains de façon directe ou indirecte. Pleinement conscients de notre responsabilité dans la chaîne de fabrication, nous avons adhéré à Initiative for sustainability and social compliance. Cela nous permet d’être au sein d’un collectif d’entreprises et de soutenir ensemble les usines pour améliorer durablement les conditions de travail. Nous augmentons également notre part de coton dans le cadre de la démarche Better Cotton Initiative avec un objectif affiché de 100% en 2020. Ainsi nous soutenons une démarche qui promeut de meilleurs normes environnementales et sociales dans la culture du coton. En prenant la Présidence du Club, nous avons le souhait de montrer que des entreprises de toutes tailles sont concernées par ces Droits. Notre ambition est de porter une vision plus étendue des Droits Humains en proposant d’aborder des thématiques RH comme la diversité en entreprise, la qualité de vie au travail ou les engagements sociétaux qui contribuent à atteindre les Objectifs de Développement Durable. 

Les PME du Global Compact France et son nouveau Président - Franck David, Responsable QSE / RSE, Horoquartz

En France, les PME et TPE constituent 99,9 % des entreprises et 50 % de l’emploi salarié. Elles ont un rôle primordial à jouer pour porter la responsabilité sociétale et plus largement pour participer à l’atteinte des Objectifs de Développement Durable de l’ONU. 

Les PME du Global Compact France est un deuxième niveau de réseau de l'association qui va réfléchir à toute initiative permettant de faire vivre la RSE des PME françaises. Ce collectif est représenté par un comité d'orientation, constitué de PME membres du Global Compact France et de partenaires institutionnels. Les ambitions du collectif des PME du Global Compact France sont les suivantes :

  • Faire entendre la voix des PME et ETI
  • Valoriser les solutions concrètes
  • Faire de la responsabilité sociétale un levier de compétitivité
  • Faire émerger de nouveaux business models
  • Créer un mouvement national favorisant l'intégration de la responsabilité sociétale et des ODD par les petites et moyennes entreprises françaises.

À ce jour, le projet phare des PME du Global Compact France est le Tour de France PME, ensemble d'évènements en région ayant pour but de valoriser les actions innovantes des PME engagées et ainsi d’en inspirer beaucoup d’autres, tout en étudiant comment faire écho aux Objectifs de Développement Durable de l'ONU. Plus d'informations :

Florian Burel - Chargé de mission RSE et PME 
florian.burel@globalcompact-france.org  - 01 80 48 90 77

 

 

 

3 questions à Franck David, Responsable QSE / RSE, Horoquartz et Président des PME du Global Compact France

Quel est votre parcours ?

J’ai débuté ma carrière en tant qu’officier dans l’armée de l’air, puis à la Délégation générale pour l’Armement. Suite à cette aventure dans ce Ministère, j’avais envie de me sentir « plus utile » et de voir concrètement le fruit de mon travail, je me suis donc orienté vers une entreprise à taille humaine. Horoquartz m’a paru être l’entreprise idéale : de nombreux métiers différents, des compétences multiples et une forte croissance de l’effectif et du CA. J’ai intégré l’entreprise en tant que Responsable Qualité, puis se sont greffées à mes missions la partie Sécurité, Environnement et RSE. Horoquartz a été rachetée, il y a 10 ans, par un grand groupe japonais, AMANO, qui a depuis longtemps intégré l’éthique et la RSE à sa stratégie globale.

Que représente le Global Compact pour Horoquartz ?

Le Global Compact a permis à Horoquartz d’échanger des idées et des bonnes pratiques avec d’autres entreprises. Le fait d’afficher clairement notre volonté et nos objectifs RSE nous permet d’augmenter l’impact de nos actions auprès de nos clients, partenaires et surtout en interne. En effet, la participation d’Horoquartz à un challenge aussi important que le respect et la promotion des 10 principes du Global Compact constitue un levier de motivation et de fierté pour nos collaborateurs. Enfin, les 17 Objectifs de Développement Durable permettent d’associer nos actions à un objectif commun à l’ensemble des Etats membres des Nations Unies. Ce discours commun permet de démontrer à l’ensemble de nos parties prenantes que nos actions sont partagées par des très nombreux organismes qui ont tous intégré ce cercle vertueux.

 Quel projets pour les PME du Global Compact France ?

Entre autres, j’aimerais continuer à promouvoir la responsabilité sociétale et les ODD auprès des PME en développant les opérations de communication par différents moyens (informations basiques dans les mails, système de tutorat pour les nouveaux entrants, promotion des actions du Global Compact France dans les villes et les associations, événements locaux entre membres du réseau de type clean up day ou échanges de bonnes pratiques simples, etc.). Le tout dans l'esprit de régionalisation de la RSE porté par les PME du Global Compact France. 

Plus large initiative internationale d’engagement volontaire en matière de
développement durable
Rejoindre le
Global Compact