COP22 : Le secteur privé s'engage en faveur de l'Accord de Paris

COP22 : Le secteur privé s'engage en faveur de l'Accord de Paris

Dans le cadre de la COP22/CMP12, plus de 100 dirigeants et investisseurs ont rencontré des membres de gouvernements, de la société civile et des Nations Unies, en signe de leur engagement et soutien en faveur de l’Accord de Paris sur le Climat, lors de la réunion de haut niveau sur le changement climatique du 16 novembre.

À l’occasion de la réunion de haut niveau du Caring for Climate, le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon a incité les entreprises à renforcer leur engagement en termes d’action climatique. « Désormais, il est temps de traduire les paroles en actes, de saisir l’occasion qui nous est offerte. Nous n’avons plus de temps à perdre […], c’est pourquoi Marrakech est primordial pour renforcer le programme mondial dans la lutte contre le changement climatique, pour garantir que nous réduisons l’écart pour atteindre l’objectif des 2°C. Et c’est là que les entreprises ont un immense rôle à jouer ».

Organisé par le Global Compact des Nations Unies, le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) et le secrétariat de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), cette réunion a permis de démontrer que des entreprises à travers le monde ont la capacité et souhaitent agir en faveur de la lutte contre le changement climatique. 

Au cours de la réunion de haut niveau, les participants ont tracé les grandes lignes de leurs contributions à l’accélération de la lutte contre le changement climatique et des investissements bas-carbone à l’échelle des pays. Les représentants des entreprises ont fait part de leurs propositions sur la manière dont le secteur privé pouvait contribuer aux priorités nationales en termes d’action climat et ont souligné le lien indissociable entre lutte contre le changement climatique et atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD).

Sur le rôle du secteur privé dans la lutte contre le changement climatique, Lise Kingo, Directrice Exécutive du Global Compact des Nations Unies, a déclaré : « Le mouvement en faveur du climat ne peut être enrayé. De plus en plus d’entreprises agissent et y voient de nouvelles opportunités de croissance et d’innovation. Il est nécessaire que les entreprises, où qu’elles se trouvent, relèvent ce défi si nous voulons atteindre ces objectifs climatiques et l’Agenda 2030 autour des enjeux plus larges du développement durable. C’est pourquoi nous concentrerons progressivement nos efforts pour soutenir les actions du secteur privé en faveur du climat à l’échelle des pays ».

Fort de l’expérience d’une décennie d’engagements fructueux des entreprises pour le programme de lutte contre le changement climatique, le Global Compact des Nations Unies a présenté sa nouvelle plateforme stratégique « Pathways to Low-Carbon & Resilient Development » (Trajectoire vers un Développement Résilient et à Faibles Émissions Carbone), destinée à mobiliser le secteur privé pour démultiplier les actions à l’échelle d’un pays en vue d’atteindre les ambitions de l’Accord de Paris et des ODD. Cette plateforme aide les entreprises à intensifier leurs actions en termes de climat afin de contribuer aux Contributions Nationales Volontaires (NDC) et aux plans nationaux de mise en œuvre des ODD. Elle vise aussi à mettre en place un nouveau standard stratégique mondial sur le climat pour le secteur privé, tout en fournissant aux entreprises un cadre sûr pour réviser, réaligner et recalibrer leurs objectifs en matière de question climatique.

Toujours à l’occasion de cette rencontre, le Global Compact des Nations Unies et ses partenaires ont présenté le Rapport 2016 sur la Contribution des Entreprises au Programme Mondial de Lutte contre le Changement Climatique, un bilan de l’impact des initiatives des entreprises pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris et des ODD. Ce rapport révèle qu’aujourd’hui 30 initiatives portées par des entreprises sont enregistrées sur la plateforme NAZCA des Nations Unies (qui rassemble au total plus de 3 300 entreprises et organisations). Depuis la COP21, le nombre d’entreprises participant à l’une de ces initiatives a augmenté de 17 %, alors que 27 % d’entre elles ont leur siège social dans des pays en développement ou en voie de transition.

Les conclusions du Business and Industry Day du 9 novembre montrent que l’engagement du secteur privé en faveur du climat augmente sensiblement, avec, à titre d’exemples : 77 entreprises désormais engagées dans le programme « Business Leadership Criteria on Carbon Pricing » du Global Compact des Nations Unies (initiative pour la fixation d’un prix du carbone en entreprise) ; 200 entreprises se sont engagées à fixer des objectifs alignés avec la science (Science Based Targets) ; et qu’un nombre croissant d’entre elles ont rejoint l’engagement du Global Compact des Nations Unies pour l’adaptation et la résilience lancé en juin 2016.

Cette réunion de haut niveau s’est tenue sous l’égide de S.E. Peter Thomson, Président de la 71ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies ; Madame Patricia Espinosa, Secrétaire Exécutive de l’UNFCCC ; Monsieur Erik Solheim, Directeur exécutif de l’UNEP ; et le Dr. David Nabarro, Conseiller Spécial du Secrétariat général des Nations Unies de Ban-Ki moon sur l’Agenda 2030 pour le Développement Durable et le Changement Climatique.

Accédez aux ressourcess en cliquant sur les icônes ci-dessous

   

 

Retour aux articles
Publié le 21 Nov. 2016